Skip links

Activité physique et sport sur ordonnance (APA)

L’activité physique bien ciblée et encadrée est considérée comme une thérapeutique non médicamenteuse, puissante et sans effet secondaire

L’OMS définit l’activité physique comme tout mouvement physique produit par les muscles squelettiques entrainant une augmentation de la dépense d’énergie supérieure à celle de la dépense au repos.

La sédentarité et l’inactivité physique augmentent et sont un vrai problème de société. Il n’est pourtant plus à démontrer que pratiquer une activité physique réduit le risque d’apparition et d’aggravation de nombreuses pathologies chroniques, améliore le bien-être et augmente l’espérance de vie.

Pour réduire la sédentarité et l’inactivité physique, la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, permet au médecin traitant, dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’une affection de longue durée (ALD), de prescrire une activité adaptée à la pathologie et aux capacités physiques du patient : le sport sur ordonnance.

La Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS)  et l’Agence Régionale de Santé (ARS) ont mis en place le dispositif PRESCRI’FORM qui vise à favoriser cette démarche. Des professionnels formés accompagnent les personnes souffrant d’affection de longue durée (ALD), d’obésité ou d’hypertension artérielle (HTA) afin de les aider à maintenir ou à améliorer leur santé par la pratique d’une activité adaptée.

Le médecin traitant oriente le patient vers des centres ou structures qui bénéficient d’un agrément ou d’une certification délivrée par l’ARS et la DRJSCS d’Île-de-France.

Pour qui et par qui est prescrit le sport sur ordonnance

Pour les patients atteints d’affections longues durées (ALD). Une liste de 30 maladies sont concernées. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre médecin ou sur votre compte Ameli.

Le médecin traitant peut prescrire de l’activité physique adaptée (APA) et orienter vers une structure habilitée pour la prise en charge personnalisée en fonction du bilan réalisé.

Par qui cette activité physique est-elle encadrée et pris en charge

Les professionnels de santé, les enseignants en activité physique adaptée (EAPA) et les professionnels disposant des prérogatives pour encadrer des patients ALD.

Malgré son nom , le sport sur ordonnance n’est pas pris en charge par la sécurité sociale et reste à la charge du patient.

Néanmoins certaines mutuelles ont compris l’enjeu de cet accompagnement financier et s’engagent auprès de leurs adhérents en allouant des sommes dédiées au sport sur ordonnance. Ces sommes sont très variables d’une mutuelle à l’autre. Renseignez-vous auprès de votre assurance complémentaire. C’est également le cas de certaines collectivités territoriales.

L’activité physique pour tous

Dose recommandée :

150 min d’activité physique modérée par semaine, soit 30 min 5 fois par semaine ou 75 min d’activité intense 3 fois par semaine

Faire plus d’activité apportera des bienfaits supplémentaires (effet dose/réponse)

Ne pas rester plus de 2 jours consécutifs sans AP